» Actualité des aides

FV Marketing mène une veille quotidienne sur les différentes aides et appels à projets qui paraissent régulièrement au cours de l’année.

A travers l’actualité de son site internet, FV Marketing vous tient informé quotidiennement et centralise pour vous les informations essentielles à votre développement.

Si vous souhaitez de plus amples informations, si vous êtes intéressé par un appel ou une aide en particulier, n’hésitez pas à nous contacter.

Le CIN (Concours d’Innovation Numérique)

Un nouveau concours d’excellence dédié aux projets innovants mobilisant le numérique pour développer un nouveau produit ou service disruptif (par son contenu, son procédé de réalisation, son modèle économique ou l’expérience proposée).

L’ambition du concours est d’accélérer et d’amplifier ces projets en soutenant à hauteur de 50% maximum les dépenses du projet. Typiquement, la durée d’un projet est de 12 à 18 mois, pour un investissement de l’ordre de 0,5 à 3 millions d’euros.
Sont éligibles : les sociétés basées en France, existantes (startup, PME ou ETI) ou en cours de création, proposant seules ou à plusieurs un projet ou service disruptif s’inscrivant dans l’une des thématiques précitées.

Les projets candidats devront s’inscrire dans l’une des 8 thématiques applicatives du concours :

  • Mieux vivre : santé, sport, bien-être
  • Partager : biens communs, consommation collaborative
  • Mieux apprendre et se cultiver : culture, média, loisirs, éducation
  • S’entraider : services à la personne, lien social,
  • Mieux se déplacer : ville, tourisme et mobilité
  • Mieux consommer : paiement, finance, commerce
  • Mieux produire : biens de consommation, usine du futur, bâtiments et infrastructures
  • Construire la croissance verte : transition écologique et énergétique

 Le CMI : Concours Mondial de l’Innovation 

Lancé en 2013, ce programme vise à financer des entreprises qui deviendront demain les leaders de domaines, créateurs d’emploi et accélérateurs économiques. Inscrit dans le cadre de programme des Investissements d’avenir du gouvernement, le Concours Mondial d’Innovation est segmenté en 3 phases : l’amorçage, la levée de risque et le développement.

La phase 1 « amorçage » vise à soutenir les projets d’entreprises au stade amont de leur développement. Les projets sélectionnés reçoivent une aide financière sous forme de subventions pouvant atteindre 200 000 euros par projet.

La phase 2  « levée des risques » vise à soutenir les entreprises dans leur phase de développement. Les projets sélectionnés obtiendront une aide allant de 1 à 3 millions d’euros, dont la moitié en avance remboursable et l’autre moitié en subvention.

La phase 3 « développement » soutient les entreprises championnes et les accompagne dans la phase d’industrialisation de leur projet. Les lauréates pourront obtenir des aides allant jusqu’à 20 millions d’euros sous plusieurs formes : subventions, avances remboursables ou prise de participation au capital.

L’instrument PME dans Horizon 2020 : lancement des premiers appels à projets

L’instrument PME est un nouvel outil présent dans Horizon 2020, le nouveau programme européen pour la recherche et le développement. Il permet un financement d’un ou plusieurs projets innovants mis en place par une seule PME afin d’accompagner les entreprises dans l’introduction d’un nouveau service ou produit. L’objectif de cet instrument est double : il vise à dynamiser l’innovation au sein des PME ambitieuses qui souhaitent croître et s’internationaliser ainsi qu’à favoriser le financement de l’innovation à haut risque.

L’instrument PME se divise en 3 phases :

  • Phase 1 : évolution du concept et de la faisabilité traduite par une subvention allant jusqu’à 50 000 € pour un projet d’une durée d’environ 6 mois. L’entreprise doit prouver la viabilité de développement d’un marché potentiel, notamment sur la base d’un business plan.
  • Phase 2 : activités de R&D et lancement d’une première application commerciale. Subvention s’étalant de 500 000 € à 2 500 000 € pour les projets de 12 à 24 mois et selon les besoins et caractéristiques de l’entreprise.
  • Phase 3 : accord de prêts ou fonds propres pour la phase de commercialisation. Soutien de l’entreprise par un réseau de professionnels de l’UE financés par la Commission européenne.

Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur le portail du programme Horizon 2020 disponible ici.

Dispositif  PM’UP

Cette aide de la région vise à sélectionner les PME et PMI franciliennes à fort potentiel et à les accompagner durant trois années dans la mise en œuvre d’un plan de développement ambitieux et responsable. Les sélections ont lieu au fil de l’eau.

Les lauréats PM’up bénéficient d’aides financières sous forme de subventions pouvant atteindre 250 000 € pour soutenir leur plan de développement sur 3 ans.

L’objectif d’un tel appel à projet est de subventionner des structures porteuses de projets à fort potentiel exprimé en termes de :

  • créations d’emplois en Ile de France
  • création de valeur ajoutée en Ile de France
  • développement à l’international
  •  innovation et/ou de capacité d’adaptation et d’anticipation des mutations de l’environnement (technologique, concurrentiel, réglementaire, environnemental, etc .)
  • développement durable (intégration des impacts environnementaux, sociaux et sociétaux.

L’objectif de l’aide est d’accompagner la croissance des PME qui souhaitent :

  • accroître et moderniser leur outil de production,
  • diversifier leurs activités,
  • se développer à l’international,
  • renforcer leur chaîne de valeur,
  • faire du développement durable un levier de performance.

Dispositif TP’UP

TP’up est également un dispositif de la région Ile de France mais ouvert aux entreprises relevant de la catégorie des micro-entreprises (comptant moins de 10 salariés en équivalent temps plein dont le chiffre d’affaires annuel ou le total de bilan annuel n’excède pas 2 M€), implantées en Île-de-France, comptant au moins 1 salarié ou mobilisant un travailleur dans le cadre d’un groupement d’employeurs, ayant au moins un an d’existence et au moins un exercice comptable achevé.

TP’up vise à accompagner la croissance des TPE qui souhaitent :

  • accroître et/ou moderniser leur outil de production,
  • diversifier leurs activités et leurs cibles de clientèle,
  • se développer à l’international,
  • accélérer leur transformation numérique,
  • faire du développement durable un levier de performance,
  • intégrer le design à leur stratégie,
  • mener des projets de croissance externe.

L’aide est une subvention pouvant atteindre 55.000€, pour financer un plan stratégique sur 12 à 18 mois, intégrant des actions : d’investissement matériel et immatériel, de conseil stratégique ou encore de développement international (conseil, VIE, salons internationaux et opérations collectives).

Le RIAM 

Le RIAM (réseau de recherche et d’innovation en Audiovisuel et Multimédia), partenariat entre le CNC et Bpifrance, a vocation à financer les programmes de Recherche et développement (R&D) des entreprises dans les domaines de la production, du traitement, de la distribution et de la publication d’images et de sons débouchant sur des nouveaux biens ou services innovants.

Deux volets d’aide sont proposés :

  • L’aide à la faisabilité permet d’explorer des verrous identifiés et spécifiques, dont la levée est préalable à la mise en place d’un projet de recherche et développement de plus grande envergure. Il peut s’agir de verrous technologiques, mais aussi juridiques ou de modèle économique s’appuyant sur l’état de l’art technique existant.
  • L’aide à la R&D finance le cœur du programme de recherche et développement et aboutit soit sur la commercialisation d’une nouvelle offre ou d’un nouveau produit, soit sur une amélioration notable du processus de production interne.

Le RIAM est ouvert aux projets monopartenaires (une seule entreprise) et aux projets collaboratifs sans collaboration avec des laboratoires publics de recherche.

Programmes EUREKA/Eurostars pour la période 2014-2020

EUREKA est un réseau intergouvernemental constitué de 41 membres (40 pays et la Commission européenne)* qui a pour objectif de promouvoir la coopération internationale en ciblant des projets de recherche et d’innovation proches du marché. L’obtention du label EUREKA déclenche systématiquement un financement perçu sous la forme d’une avance remboursable pouvant aller jusqu’à 75% du budget de la participation au projet collaboratif. Ce financement est destiné à des PME ainsi qu’à des centres de recherche publics et privés.

Le programme Eurostars est issu d’une initiative conjointe d’EUREKA et de la Commission européenne. Il s’agit d’un concours qui met en concurrence des projets à la fois collaboratifs et européens proches du marché, ayant pour leader une PME réalisant de forts investissements en R&D. Son budget s’élève à 1,14 milliards d’euros sur la période 2014-2020. Un projet Eurostars est collaboratif et doit donc impliquer au minimum deux pays membres du programme Eurostars dans un consortium.** Les aides sont mises en place dans chacun des pays membres, sous la forme d’un cofinancement État/Commission européenne. Ainsi, chaque année des projets EUREKA axent leurs recherches dans le cadre d’innovations permettant l’amélioration de la vie quotidienne des citoyens. Le financement Eurostars prend la forme d’une subvention couvrant 30 à 40% du coût du projet selon la taille de l’entreprise et les activités de R&D. La subvention est plafonnée à 100 000 € pour les universités et les organismes de recherche.

Dans le cadre du programme Horizon 2020 pour la période 2014-2020, deux appels à projets Eurostars sont mis en place chaque année.

*  Les pays membres de l’initiative EUREKA sont les 28 États membres de l’Union européenne et la Macédoine, l’Islande, Israël, Monaco, le Monténégro, la Norvège, la Russie, Saint Marin, la Serbie, la Suisse, l’Ukraine et la Turquie.
**  Les pays participant au programme Eurostars via le réseau des bureaux nationaux d’EUREKA sont Israël, la Suisse, la Norvège, l’Islande et 21 États membres de l’Union européenne (l’Estonie, la Grèce, l’Italie, la Lettonie, Malte, la Roumanie et le Portugal n’y figurent pas).